Cordiérite (ou Iolite pour la variété gemme, dichroïte)

Groupe des silicates – cyclosilicates

Formule : (Mg,Fe)2Al4Si5O18

Système cristallin : Orthorhombique

Etymologie : e l’ingénieur des mines français P.L.A. Cordier.

Dureté : 7 – 7.5

Densité : 2.6 – 2.7

Propriétés physiques : Eclat gras. Couleur bleue à violette (polychroïque). Transparente à translucide. Cassure conchoïdale. Clivage distinct (010).

Propriétés chimiques : Insoluble dans les acides.

Habitus : En prismes courts ou amas.

Gîtologie : La cordiérite est un minéral des roches métamorphiques de hautes températures ainsi que des pegmatites et des granites.

Détermination : Aisée du fait de sa couleur et de son pléochroïsme lorsqu’elle n’est pas altérée.

Utilisation : Lorsque la cordiérite est de qualité gemme, elle est utilisée en joaillerie et porte alors le nom de iolite.

Les plus belles cordiérites proviennent d’Indes, de Birmani, de Madagascar (Mont Bity), de Ceylan, de Finlande (Orijärvi), de Norvège (Kragero) et des USA (Connecticut).
En France, on la trouve en Bretagne (Huelgoat, Finistère) ainsi que dans le Massif Central (Puy de dôme).

Please wait...

2 pensées sur “Cordiérite (ou Iolite pour la variété gemme, dichroïte)

  • 21 mars 2019 à 13 h 11 min
    Permalink

    Merci pour cette précision. La fiche a bien été corrigée.

    Répondre
  • 21 mars 2019 à 13 h 10 min
    Permalink

    Attention à ne pas confondre pléochroïque et polychroïque ! Pléochroïque c’est lorsque on est en microscopie et que l’on fait tourner la platine et que la couleur change. Le polychroïsme c’est en macroscopie lorsque que l’on tourne le minéral celui change de couleur, comme la cordiérite qui varie du bleue violet à l’incolore. Cordialement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.