• Volcan d'Islande
  • Améthyste
  • Orgue basaltique

Andradite

Groupe des grenats – Nésosilicates

Formule chimique : CaFe2(SiO4)3
Système cristallin : cubique
Etymologie : Du nom du minéralogiste brésilien J.B. de Andrade e Silva qui decrivit pour la première fois l’andradite
Dureté : 6.5 – 7
Densité : 3.7 – 4.1
Propriétés physiques : Eclat vitreux. Couleur jaune, vert à noir. Transparent à translucide. Cassure irrégulière à conchoïdale.
Propriétés chimiques : Insoluble dans les acides.
Formule chimique : CaFe2(SiO4)3
Habitus : Souvent en cristaux dodécaèdrique rhomboïdaux, icositétraèdres et dérivés.
Gîtologie : On trouve le grenat andradite dans des roches métamorphiques tels que les micaschistes à chlorite et les serpentines.
Determination : difficile à différencier des autres variétés de grenat.
Utilisation : Du fait de sa dureté, le grenat peut être utilisé comme abrasif. Lorsqu’il est de qualité gemme (démantoïde pour les variétés transparentes vert-émeraude), il peut être utilisé en joaillerie.

L’andradite appartient à la famille des grenats et forme une série continue avec le grossulaire. Dans le monde, Les plus belles andradites proviennent de l’Oural (Sysert), d’Italie (vallée d’Ala), de Grèce (Seriphos), des USA (Italian Mountain, Colorado), de Roumanie, de Chine et d’Allemagne.
En France, le grenat andradite a été uniquement décrit dans l’Aveyron.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *