Et voila, les forages pétroliers en eaux profondes sont de nouveaux autorisés par l’administration américaine. La politique et l’industrie ont eu raison des considérations écologiques. Les contraintes économiques de cette interdiction pesaient très fort sur les emplois (en pleine période de crise en plus).

Espérons seulement que la catastrophe du Golfe du Mexique aura permise de mieux évaluer les conditions de sécurité qui s’imposent pour ce genre de forage pétrolier et que la raison l’emportera pour les prochaines installations en eaux profondes.

En Europe, cette question des forages pétroliers en haute-mer et à grande profondeur ne semble pas d’actualité. On attend la prochaine catastrophe chez nous…

Classés dans :

Cet article a été écrit par volcanol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.